Ils transforment les toits en potagers

image.png

En finissant son bac en agriculture et en sciences de l’environnement, Alexandre Ferrari-Roy désirait faire sa marque dans l’agriculture urbaine à Montréal.

Après avoir travaillé avec Alvéole, une entreprise d’apiculture, le bachelier de McGill réalise qu’il y a un manque d’expertise et de ressources pour ceux qui voudraient se lancer dans l’agriculture urbaine.

C’est alors que MicroHabitat voit le jour.

Lire la suite sur Porte-Monnaie